L’église

Construction : XIe et XIXe siècles

« Eglise en partie reconstruite en 1872, d’où une forme originelle difficile à saisir. Elle possède une nef voûtée en plein cintre, flanquée à droite et à gauche de chapelles en berceau, menant à un chœur non séparé de l’abside. Cette dernière, circulaire, en cul-de-four, est inscrite dans un chevet à cinq pans (comme à Mentières) épaulé par des contreforts qui s’arrêtent à la moitié de la hauteur des murs. Elle est éclairée par trois fenêtres, reprises ou déplacées. L’arc triomphal repose sur de solides colonnes engagées à chapiteaux. L’ancien clocher à peigne, situé d’abord à l’Ouest puis à l’Est, est remplacé en 1913 par une tour carrée, à trois niveaux, surmontée d’une flèche, et montée sur la chapelle Sud, occasionnant la construction d’une arcade au devant du mur de la chapelle. » (1)

Historique :

Edifice cité au début du XIe siècle (Cartulaire du prieuré de Saint-Flour, VI), remodelé aux XIXe et XXe siècles. Dédié d’abord à Saint-Sauveur puis aujourd’hui à Saint-Laurent.


Annotations

1. MOULIER (Pierre), Eglises romanes de Haute-Auvergne, III- Région de Saint-Flour, éd. Créer, Nonette, 2001.